Que signifie porter du fruit ou être un chrétien fécond ? Une étude biblique

Tweet

La Bible mentionne le fait d’avoir ou de porter du fruit. Qu’est-ce que cela signifie ? Quel fruit porte un chrétien fidèle ?

Qu’est-ce qu’un fruit ?

Le mot grec utilisé pour « fruit » est « karpos » et il fait référence au fruit des vignes ou des arbres. Dans l’Ancien Testament, il peut désigner les enfants d’une personne qui sont issus d’une famille. Dans le cas du chrétien, porter du fruit signifie spécifiquement produire quelque chose de semblable aux attributs de l’arbre ou de la plante. Par exemple, une vigne peut produire des raisins et le fruit qui en résulte est de nature et de qualité similaires à celles de la plante dont il provient. La clé est que le fruit qu’il doit porter est du même type, de la même qualité et de la même substance de ce dont il provient et lorsque la Bible parle de porter du fruit, il n’y a que deux options ; ce sera un fruit de l’Esprit ou un fruit de la chair.

Chaque chrétien devrait porter du fruit de l’Esprit…

Fruits de la chair

Paul écrit sur deux types de fruits différents dans Galates chapitre 5 et dit « marchez par l’Esprit, et vous ne satisferez pas les désirs de la chair. Car les désirs de la chair sont contraires à l’Esprit, et les désirs de l’Esprit sont contraires à la chair, car ils sont opposés l’un à l’autre, pour vous empêcher de faire les choses que vous voulez faire » (Gal 5:16-17). Les fruits de la chair sont évidents dans la plupart des pays du monde, parmi ceux qui ne sont pas sauvés. Les fruits de la chair comprennent « l’immoralité sexuelle, l’impureté, la sensualité, l’idolâtrie, la sorcellerie, les inimitiés, les querelles, la jalousie, les colères, les rivalités, les dissensions, les divisions, l’envie, l’ivrognerie, les orgies, et les choses semblables » (Gal 5:19-21a). Où ces types de fruits conduisent-ils quelqu’un ? Paul répond à cette question en écrivant : « Je vous ai déjà avertis que ceux qui font de telles choses n’hériteront pas du royaume de Dieu » (Gal 5, 21b). La rationalité de ceci est que s’ils n’héritent pas du royaume, alors ils héritent de la colère de Dieu (Ap 21:12-15). Parfois, même un chrétien peut porter ces types de fruits parce qu’il lutte encore contre ses vieux désirs, ce que Paul voulait dire lorsqu’il écrivait : « Car je ne fais pas le bien que je veux, mais le mal que je ne veux pas, c’est ce que je continue à faire » (Rom 7:19). La différence est que Paul ne voulait pas faire ces choses et que ceux qui sont nés de nouveau ne le veulent pas non plus. Ceux qui sont du monde n’ont aucun problème à faire ces choses (Gal 5 : 19-21a) mais le chrétien sait que celles-ci ne sont pas bonnes et désire faire le bien.

Fruits de l’Esprit

Puis, Paul écrit sur ce que sont les fruits de l’Esprit. L' »Esprit » prend une majuscule, ce qui signifie que c’est un nom propre, c’est-à-dire une personne et dans ce cas, l’Esprit est Dieu le Saint-Esprit car nous ne pouvons pas produire de fruits pieux tant que nous sommes dans la chair ou sans l’aide de l’Esprit. Paul nous dit quels sont les fruits de l’Esprit au chapitre 5 des Galates : « Le fruit de l’Esprit, c’est l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la fidélité, la douceur, la maîtrise de soi ; contre de telles choses, il n’y a pas de loi » (Gal 5:22-23). Ce sont des fruits qui sont des attributs de Dieu comme la patience, la joie et la fidélité. Le fruit ressemblera étroitement à la plante mère, dans ce cas l’Esprit de Dieu. Nous ne pouvons pas voir dans le cœur humain pour savoir qui est sauvé et qui ne l’est pas mais nous pouvons voir le fruit de la vie d’une personne ou son absence, « Et ceux qui appartiennent au Christ Jésus ont crucifié la chair avec ses passions et ses désirs » (Gal 5:24). Ainsi, un croyant en Christ a crucifié la chair et cela signifie que les fruits de la chair seront moins visibles, mais ceux qui sont nés de l’Esprit crucifient ou tuent « la chair avec ses passions et ses désirs. » Une personne qui n’est pas née de nouveau ne peut pas produire ces fruits et ne se soucie pas de ne pas l’être.

La source du fruit

Jésus a dit aux disciples « Je suis la vigne, vous êtes les sarments. Celui qui demeure en moi et moi en lui, c’est lui qui porte beaucoup de fruit, car hors de moi vous ne pouvez rien faire » (Jean 15:5). La clé ici est que si nous ne demeurons pas dans le cep, nous ne pouvons rien produire du tout, c’est pourquoi il a dit « demeurez en moi, et je demeurerai en vous ». Comme le sarment ne peut porter du fruit par lui-même, s’il ne demeure dans le cep, vous ne le pouvez non plus, si vous ne demeurez en moi » (Jean 15:4). Vous ne verrez jamais un sarment produire du fruit s’il n’est pas attaché au cep. Ce n’est pas difficile… c’est impossible. Nous devons donc demeurer en Christ car il dit : « Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, demandez ce que vous voudrez, et cela vous sera accordé » (Jean 15:7). Si nous demeurons en Christ, nous produirons du fruit et lorsque Jésus dit que ses paroles doivent demeurer en nous, cela signifie que nous devons demeurer dans la Parole de Dieu, car Jésus est la Parole et la Parole est Jésus (Jean 1:1, 14). Si nous ne demeurons pas en Christ et dans sa Parole, la Bible, nous ne pouvons rien faire du tout (Jean 15:5) et rien ne signifie pas un petit quelque chose. Jude a décrit ceux qui sont voués à la destruction comme des « arbres sans fruit » (Jude 1:12), ce qui signifie qu’il n’y aura pas de fruit de l’Esprit chez ceux qui ne demeurent pas en Christ et dans sa Parole. Ce qui manque, c’est « le fruit de la justice qui vient par Jésus-Christ » (Phil 1:11) et « le fruit que vous obtenez conduit à la sanctification et à sa fin, la vie éternelle » (Rom 6:22) pour laquelle nous avons été appelés « afin que nous portions du fruit pour Dieu » (Rom 7:4).

Conclusion

Comme je l’ai écrit auparavant, nous ne pouvons pas voir dans un cœur humain pour savoir si quelqu’un est sauvé ou non mais nous pouvons voir quel type de fruit est né. En d’autres termes, nous pouvons être des inspecteurs de fruits et nous pouvons dire s’il n’y a pas de fruit et s’il n’y a pas de fruit, il n’y a pas de racine et si le seul fruit que vous voyez est celui de la chair, vous pouvez raisonnablement supposer que cette personne pourrait ne pas être sauvée. Si vous demeurez en Christ, vous demeurerez dans sa Parole, la Bible, et vous produirez des fruits de l’Esprit. Le mot « demeurer » signifie « habiter », « vivre », « être présent ». Chaque chrétien devrait porter du fruit de l’Esprit ; certains plus et d’autres moins, mais chaque croyant devrait porter au moins quelques fruits mais si quelqu’un prétend être chrétien et ne porte aucun fruit de piété et que vous ne voyez que des fruits de la chair, vous devez témoigner à cette personne car il se pourrait bien qu’elle ne soit pas vraiment sauvée.

Plus sur quelques bons fruits : Le fruit de l’Esprit

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.