La fente de Tessier no. 7 : une nouvelle sous-classification et un protocole de prise en charge

Contexte : Tessier a décrit les fentes craniofaciales rares sur le plan anatomique. La fente no. 7 est une fente faciale latérale consistant en une macrostomie, un diastasis musculaire facial latéral et des anomalies osseuses du maxillaire et du zygomatique. L’imagerie tomodensitométrique précoce a fourni un aperçu préliminaire de l’anomalie osseuse. Cet article passe en revue ce groupe de patients, en définissant les caractéristiques cliniques et radiologiques, afin de conseiller une gestion optimale du protocole.

Méthodes : Un examen rétrospectif des notes de cas de 15 patients présentant des fentes de Tessier no. 7 de Tessier pris en charge par l’Australian Craniofacial Unit au cours des 25 dernières années a été réalisée. Les cas de microsomie hémifaciale et de syndrome de Treacher-Collins ont été exclus. Les caractéristiques cliniques du groupe de patients ont été analysées à l’aide de photographies (toutes les fentes) et de l’imagerie (sept fentes). La gestion chirurgicale et les résultats sont examinés.

Résultats : Quinze patients et 18 fentes (trois bilatérales) ont été traités pendant la période de l’étude. Tous les patients présentaient une macrostomie (longueur moyenne, 2 cm) et 94 % d’entre eux présentaient une crête de tissu mou provenant d’un diastasis musculaire dirigé vers le tragus (44 %), la zone temporale (28 %) ou le canthus latéral (22 %). Les anomalies osseuses comprenaient une simple fente de la région molaire maxillaire dans 55 % des cas, une duplication maxillaire dans 39 % des cas et une fusion intermaxillaire dans 6 % des cas. L’intervention chirurgicale comprenait la réparation de la macrostomie à la première occasion, la résection de la duplication maxillaire (âge médian, 4 ans) et la greffe d’os alvéolaire dans la fente (âge médian, 10 ans). Le suivi optimal de ces patients est entravé par les longues distances à parcourir. Les patients traités avec ce protocole de prise en charge ont eu de bons résultats fonctionnels et esthétiques à ce jour.

Conclusions : Cet article décrit la fente de Tessier no. 7 de Tessier de manière très détaillée et suggère une nouvelle sous-classification de l’anomalie osseuse. Un protocole de gestion ajusté est proposé pour traiter les anomalies osseuses de la fente et de la duplication, avec des résultats favorables pour les patients traités avec cette condition.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.