Histoires d’Arpit

CONTEXTE
Les religions à travers le monde ont toujours vénéré avec un grand respect les lieux de naissance de leurs figures divines. Ces lieux ont rapidement été transformés en pèlerinages, au vu de l’aura sacrée préservée dans les lieux de naissance respectifs. De même, les Jaïns ont également vénéré les lieux où les cinq événements divins, c’est-à-dire les Panchkalyanaks des Tirthankars (Chyavan, Janma, Diksha, Kevalgyan et Nirvan) avaient eu lieu. Le dernier Tirthankar de ce cycle cosmique, Shri Vardhaman Mahavir, sur les enseignements duquel le jaïnisme a survécu, s’est épanoui et a prospéré jusqu’à ce jour, est né en 599 av. J.-C., c’est-à-dire il y a près de 2 618 ans.
Etant le dernier Tirthankar, il serait évident de supposer que tous les emplacements originaux des Panchkalyanaks du Seigneur Mahavir auraient été bien préservés par les Jains ; Cependant, le cas n’est pas tel. Bien que cela puisse paraître surprenant, les emplacements des cinq Kalyanaks du Seigneur Mahavir sont contestés – soit entre les sectes Shwetambar-Digambar, soit par les historiens. Le seul emplacement de Kalyanak convenu par les deux sectes Shwetambar &Digambar, c’est-à-dire Pawapuri (dans le Bihar) est contesté par les spécialistes de l’histoire, qui placent l’emplacement du Nirvan Kalyanak à Pava-Padrauna à Fazilnagar, Uttar Pradesh.

LE LIEU DE NAISSANCE DU SEIGNEUR MAHAVIR
Généralement, les textes jaïns indiquent que le Seigneur Mahavir est né du roi Siddharth et de Kshatriyani Trishala dans le royaume connu sous le nom de Kundpur, qui était situé dans la partie nord du Bharat Kshetra, qui était situé au milieu du vaste Jambudwip. Ce royaume était gouverné par Siddharth et était divisé en deux parties – Brahmankundgram à l’est (où les brahmanes résidaient) et Kshatriyakundgram, à l’ouest (qui était la capitale du royaume). Au centre de Kshatriyakund se dressait un magnifique palais royal, niché dans un lit de temples, de jardins et de lacs splendides. Ce palais massif surplombait les jardins de Gnat-khand-van à l’est et de Bahushal-van à l’ouest. Le treizième jour de la moitié lumineuse de Chaitra (mois) de l’année 599 avant JC, le Seigneur Mahavir est né à Trishala dans ce même palais situé à Kshatriyakund.
La question majeure se pose sur l’emplacement actuel de l’ancien royaume de « Kundpur » avec sa capitale – Kshatriyakund. Actuellement, trois endroits dans l’État indien du Bihar (qui sont à une distance significative les uns des autres) sont considérés comme le lieu de naissance du Seigneur Mahavir par les sectes respectives –

Sl.
Nom
Lieu
Croyance de
Basukund / Vasokund
Vaishali, Bihar
Historiens, savants &Secte Digambar
2
Kundalpur
Badgaon, Nalanda, Bihar
Secte des Digambar
Kundghat
Jamui Hills, Lachhuar Bihar
Secte Shwetambar

Les trois endroits considérés comme les lieux de naissance du Seigneur Mahavir

De grands temples et dharamshalas ont été construits par les sectes respectives dans ces trois endroits en vue de les établir comme le lieu de naissance légitime du Seigneur Mahavir. Alors que le temple de Kundghat a été construit au 10ème siècle de notre ère, le temple de Kundalpur a été construit après le 16ème siècle et le temple de Basukund a été construit après l’Indépendance.

Temple jaïn digambar à Basukund

Temples jaïns digambar à Kundalpur, Nalanda ; en haut : temple Nandyavart Mahal, en bas : Ancien temple après les rénovations. (Source : www.jambudweep.org)

Le temple jaïn Shwetambar à Kundghat (En haut : ancienne structure du temple ; En bas à gauche : Structure du temple après sa rénovation au cours de la dernière décennie ; en bas à droite : Impression d’artiste après les dernières rénovations qui seront achevées en février 20)

Après avoir enquêté sur les trois lieux susmentionnés, en vue de comprendre les faits, j’ai recueilli diverses preuves et les ai classées dans les grandes sections suivantes : (1) Preuves littéraires & culturelles – Preuves recueillies dans les anciennes écritures bouddhistes Shwetambar, Digambar & contemporaines ainsi que des preuves culturelles ; et (2) Preuves archéologiques – consistant en des artefacts, de l’architecture et des preuves historiques mises au jour dans les trois endroits. Toutes ces preuves ont été discutées en détail ci-dessous. En outre, j’ai réservé mon opinion afin que les lecteurs puissent faire leur propre jugement basé sur les preuves disponibles.

Folio du Kalpasutra représentant la naissance du Seigneur Mahavir

Avant d’aller plus loin, comprenons d’abord l’arbre généalogique du Seigneur Mahavir, ce qui nous aiderait à mieux comprendre ces preuves.
(Conseil : Si vous lisez ceci sur votre téléphone portable, alors veuillez faire pivoter votre téléphone pour une meilleure expérience de lecture (tapez sur l’option ‘rotation sur’ si elle est désactivée)

A. EVIDENCES LITTERAIRES

Pour commencer, examinons les détails disponibles dans les textes anciens (chronologiquement), qui jettent une certaine lumière sur les noms distinctifs du lieu de naissance du Seigneur Mahavir (les noms similaires dans les différents textes ne sont pas répétés)-.

.

Littérature
Composée par
Secte
Date de composition
Nom du lieu de naissance
Acharang Sutra
Gandhar Sudharma Swami
Shwetambar
~5 BC
खत्तियकुंडपुरसंणिवेसंसि (Kshatriyakundpursannivesh)
Kalpasutra
Acharya Bhadrabahu
Shwetambar
~4 BC
खत्तियकुंडग्गामनयर (Kshatriyakundgramnagar)
Tiloya Pannati
Jadivasha
(Acharya Yatirishabh)
Digambar
~1 AD
.

कुंडलपुर
(Kundalpur)
Dhavala Tika de Shatkhandagam
Acharya Jinasen / Virsen
Digambar
8 AD
कुण्डलपुर
(Kundalpur)
.

Tirthkalp
Acharya Muniprabhsuri
Shwetambar
9 AD
. खत्तियकुंडग्राम
(Kshatriyakundgram)
Uttarpuran
Acharya Gunbhadra
Digambar
10 AD
कुण्डपुर
(Kundpur)
Trishashtishalakapurush Charitra
Acharya Hemchandra
Shwetambar
11 AD
. क्षत्रियकुंडनगर
(Kshatriyakundnagar)
Virjinandchariu
Acharya Pushpadant
Digambar
11 AD
वैशाली कुण्डपुर
(Vaishali Kundpur)
Vividhtirthkalp
Acharya Jinprabhsuri
Shwetambar
14 AD
कुण्डग्राम
(Kundgram)

Sur la base de ce qui précède, nous trouvons huit noms distinctifs du lieu de naissance du Seigneur Mahavir comme ci-dessous-
1. Kshatriyakundpur-sannivesh
2. Kshatriyakund-gram-nagar
3. Kundalpur
4. Kshatriyakund-gram
5. Kundpur
6. Kshatriyakundnagar
7. Vaishali-Kundpur
8. Kundgram

A part le mot « Kund » qui est commun à tous les noms, chaque nom a un caractère distinctif, le rendant différent des autres.
La plus ancienne référence du nom du lieu de naissance du Seigneur se trouve dans l’Acharang Sutra, qui mentionne le nom du lieu de naissance comme – Kshatriyakundpur-sannivesh. Le Tika (commentaire) de l’Acharang Sutra nous donne les détails du mot « Sannivesh », qui signifie un lieu de halte pour les caravanes, les processions et les voyageurs. Cela implique donc que la ville n’était pas un lieu très important. Le Kalpasutra, qui a été composé environ 150 ans après l’Acharang Sutra, donne le nom du lieu de naissance comme « Kshatriyakund-gram-nagar ». Le mot « gram » signifie un village tandis que le mot « nagar » signifie une ville ; ainsi, la conjonction des deux mots « gram-nagar » signifierait que Kshatriyakund n’était pas une grande ville mais une petite ville ou une banlieue. De plus, Trishala était appelée « Kshatriyani » (क्षत्रियाणी) dans les Agams (et non comme une reine). Sur la base de ces informations, certains chercheurs ont supposé que Siddharth était un Kshatriya ordinaire et non un roi. Cependant, il y a des preuves dans le Kalpasutra et le Bhagvati Sutra qui sont en désaccord avec ladite hypothèse (comme ci-dessous)-

  • Siddharth était titré ‘Raja’ et ‘Narendra’ ; il était embelli avec Mukut (couronne), Alankar (bijoux) et Chatra (parapluie d’argent);il employait plus de 20 catégories de serviteurs et avait une grande armée à sa disposition ;
  • En outre, lorsque le Seigneur Mahavir est né, le roi Siddharth a libéré tous les prisonniers de son état;
  • Le Seigneur Mahavir a donné des objets de valeur d’une valeur de 388 crores de pièces d’or à Varshidan;
  • Jamali, le gendre du Seigneur Mahavir, a pris diksha avec 500 autres résidents de Kshatriyakund (ce qui montre que Kshatriyakund était une grande ville).

Sur la base des détails ci-dessus, nous pouvons supposer que Kshatriyakund n’était pas une banlieue mais une ville et que Siddharth n’était pas un Kshatriya ordinaire mais un roi. Les noms ultérieurs du lieu de naissance ont également le suffixe « Pur » et « Nagar » qui, en Devanagari, signifie une ville. Sur la base des faits ci-dessus, nous allons maintenant approfondir les preuves littéraires notées en faveur de chaque lieu considéré comme les lieux de naissance du Seigneur Mahavir-

1. a. Les preuves littéraires / anthropologiques en faveur de VASOKUND / BASUKUND dans le district de Vaishali –
i. La plupart des textes jaïns postérieurs (Nirvanbhakti, Harivanshpuran, Uttarpuran, Virjinandchariu, Vardhamancharitra etc.) situent spécifiquement le lieu de naissance du Seigneur Mahavir dans la région de Videha. ) situent spécifiquement le lieu de naissance du Seigneur Mahavir dans la région de Videha. Des adjectifs au Seigneur Mahavir, avec référence à cette région, ont également été donnés dans les anciens Agams (comme discuté ci-dessous, avec différentes interprétations). Le territoire de la région de Videha est situé au nord du fleuve Ganga, dans la partie nord-est du Bihar et le Teraï oriental du Népal. Vaishali tombe dans cette région, alors que Kundghat (près de Lachhuar) faisait partie de la région Anga et Kundalpur (près de Nalanda) faisait partie de la région Magadha.

Nom d’Agam
Adjectifs donnés
Interprétation 1
Interprétation 2
Sutrakrutang Sutra. (~5 BC)
Vaishalik (वैशालिक)
Le seigneur Mahavir appartenait à la région de Vaishali.
Silankacharya dans son commentaire du Sutrakrutang Sutra mentionne que l’adjectif de Vaishalik a été donné parce que : (1) la reine Trishala appartenait au clan Licchavi de Vaishali, (2) le clan du Seigneur Mahavir était  » grand  » (विशाल) et (3) ses discours étaient  » vastes, volumineux, massifs et splendides  » (विशाल).
Acharang Sutra
Videhjatya (विदेहजात्य)
Vaidehidutt (वैदेहीदत्त),
Videhdinne
(विदेहदिन्ने)
Videhsumale
(विदेहसुमाले)
Le seigneur Mahavir appartenait à la région de Videha.
La reine Trishala était également connue sous le nom de « Vaidehi ». (वैदेही) et ‘Videhdinna’ (विदेहदिन्ना) car sa famille maternelle appartenait à la région de Videha. De même, dans le Ramayana, Sita était également connue sous le nom de Vaidehi car elle était née dans la région de Videha
Par conséquent, विदेहजात्य peut également signifier le  » fils de Vaidehi  » (fils de la reine Trishala). Les autres adjectifs, Vaidehidutt, Videhdinne et Videhsumale impliquent également la même chose.
Kalpasutra
« Teesam Vaasaaim Videhamsi Kattu »
(तीसं वासाईं ‘विदेहंसि’ कट्टु)
Le seigneur Mahavir a passé 30 ans de sa vie dans la région de Videha avant la Diksha
Le mot विदेहंसि (Videhansi) signifie aussi वि + देहंसि i.e renonciation à l’attachement matériel du corps ; Cela impliquerait que – « Après 30 ans, le Seigneur a renoncé à l’attachement matériel de son corps et a pris Diksha ».

Lieux approximatifs des régions de Videha, Magadha et Anga (Source : Wikipedia)

ii. Le texte bouddhiste, Mahavagga (~5 BC) mentionne que Kundpur était une banlieue de Vaishali.
iii. Le texte bouddhiste, Therigatha Atthakatha (~1 BC) , mentionne que le Seigneur Vardhaman appartenait à la famille royale Licchavi de Vaishali (वेसालियं लिच्छवि राजकुले निब्बत्ति वड्ढमानो तिस्स नामं अहोसि).
iv. Diverses écritures mentionnent le nom d’une rivière nommée ‘Gandaki’ près du lieu de naissance du Seigneur Mahavir. Cette rivière est située près de Basukund, à Vaishali.
v. Une tribu dans le Basukund (Vaishali) nommée ‘Jatharia’ prétend être les descendants originaux du Seigneur Mahavir. Depuis des lustres, les Jatharia avaient conservé une grande partie du terrain, qu’ils croyaient être le lieu de naissance du Seigneur Mahavir. Après l’indépendance, la parcelle a été remise au gouvernement indien, qui l’a utilisée pour construire le temple Janmasthan à Basukund.

Idole de Lord Mahavir Swami au temple jaïn Digambar de Basukund

1. b. Preuves littéraires NON en faveur de VASOKUND/ BASUKUND dans le district de Vaishali-
i. Toutes les sources historiques et bouddhiques affirment que Vaishali était une république (un état dans lequel le pouvoir suprême est détenu par le peuple et ses représentants élus, et qui a un gouverneur élu ou nommé) et non une monarchie. D’autre part, toutes les sources jaïnes indiquent que Kundpur était un royaume indépendant et ne faisait partie d’aucune république. Par conséquent, le lieu de naissance du Seigneur Mahavir, c’est-à-dire Kundpur n’était pas une banlieue ou une partie de Vaishali (Il pourrait y avoir un autre endroit appelé Kundpur dans Vaishali comme identifié par les bouddhistes)
ii. Selon l’Acharang Sutra et le Kalpasutra, sur les 42 saisons des pluies (Chaturmas), passées par le Seigneur Mahavir durant sa vie, 7 étaient à Vaishali. Cependant, aucun des textes ne rapporte que le Seigneur Mahavir a passé l’un des 42 « Chaturmas » dans son lieu de naissance.
iii. Selon les sources historiques jaïnes, bouddhistes et autres, le roi Ajatshatru de la dynastie Magadha a mené une guerre en 468 avant J.-C. pour conquérir Vaishali, qui était gouverné par Chetak (l’oncle maternel du Seigneur Mahavir). Toutes les sources sont unanimes pour dire qu’Ajatshatru a vaincu Chetak, ce qui implique que Vaishali était gouverné par l’oncle maternel de Lord Mahavir et non par son père.
Les textes jaïns indiquent également que Lord Mahavir est né dans le palais du roi Siddharth et non dans la résidence de son oncle maternel. Les textes jaïns affirment également qu’après la chute de Vaishali (post attaque d’Ajatshatru), Nandivardhan a continué à régner sur Kundpur (selon Trishashtishalakapurush Charitra, le roi Nandivardhan est allé à la rencontre du Seigneur Mahavir lorsqu’il est arrivé dans son lieu de naissance post Kevalgyan).
iv. Le Seigneur Mahavir parlait dans le dialecte Ardhamagadhi, alors que le dialecte local dans la région de Vaishali et Videha était le Vajji. Les régions de Kundghat et Kundalpur tombent dans la zone de langue Magadhi.
2. a. Preuves littéraires / anthropologiques en faveur de KUNDALPUR à Badgaon, district de Nalanda-
i. Selon Tiloya Pannati, le Seigneur Mahavir est né du roi Siddharth et de la reine Priyakarini à Kundalpur (सिद्धत्थरायपियकारिणीहिं णयरम्मि कुंडले वीरो). Le nom du village près de Badgaon, Nalanda était connu comme Kundalpur depuis des âges très anciens ; ainsi, le lieu de naissance a été identifié sur la base du fait ci-dessus.
ii. Le Dhavala Tika de Shatkhandagam, déclare également que le Seigneur Mahavir est né à Kundalpur-  »आषाढ़ जोण्ण पक्ख छट्ठीए कुण्डलपुर णगराहिव णाहवंश सिद्धत्थ णरिंदस्स तिसिला देवीए गब्भमागंतणेसु तत्थ अट्ठदिवसाहिय णवमासे अच्छिय चइत्त सुक्क पक्ख तेरसीए उत्तराफग्गुणी गब्भादो णिक्खंतो। »
iii. Acharya Muniprabh Suri dans son Tirthmala (9ème siècle AD) a déclaré que cette distance entre Brahmankundgram-Kshatriyakundgram à Rajgriha et Pawapuri n’étaient pas beaucoup. (महाणखत्तियकुंडग्रामाही राजगृही पावापुरी थमाही). Cependant, la distance exacte n’était pas spécifiée dans le Tirthmala, ce qui la rend ouverte aux interprétations. Voici les distances à pied des lieux de naissance identifiés de Rajgir & Pawapuri-

  • Rajgir à Kundalpur (près de Nalanda) – 17 kilomètres ;
  • Pawapuri à Kundalpur (près de Nalanda) – 15 kilomètres
  • Rajgir à Kundghat (Jamui hill range) – 79 kilomètres
  • Pawapuri à Kundghat (Jamui hill range) – 70 kilomètres
  • .

  • Rajgir à Basukund (Vaishali) – 128 kilomètres
  • Pawapuri à Basukund (Vaishali) – 106 kilomètres

Idole de Shri MahavirSwami au temple Jain Digambar, Kundalpur (Source : www.jambudweep.org)

2. b. Preuves littéraires PAS en faveur de KUNDALPUR dans le district de Nalanda-
i. Les textes jaïns situent le lieu de naissance du Seigneur Mahavir dans la région de Videha. Kundalpur (près de Nalanda) faisait partie de la région de Magadha et non de celle de Videha.
ii. Selon l’Acharang Sutra et le Kalpasutra, sur les 42 saisons des pluies (Chaturmas), passées par le Seigneur Mahavir durant sa vie – trois étaient à Nalanda. Cependant, aucun des textes ne mentionne que le Seigneur Mahavir a passé l’un de ces 42 Chaturmas dans sa ville natale. Même les registres bouddhistes, qui regorgent de détails sur Nalanda et ses banlieues, n’enregistrent pas que le Seigneur Mahavir soit né à Nalanda ou dans une de ses banlieues.
iii. Dans le « Yugpradhan Acharya Gurvavali » (14ème siècle AD), il est mentionné que sur ordre d’Acharya Jinchandrasuri, ses disciples Upadhyay Rajshekhar, Ganivarya Hemtilak, Ganivarya Punyakirti et Muni Ratnamandir ont visité le lieu de naissance de Gautam swami à Kundalpur (Badgaon), Nalanda. Plus tard, ils ont visité successivement Pawapuri, Kshatriyakund et Kakandi. Cela implique que Kundalpur, Nalanda n’était pas le lieu de naissance du Seigneur Mahavir.
3. a. Preuves littéraires/anthropologiques en faveur de KUNDGHAT dans la chaîne de collines de Jamui, (près de Lachhuar) –
i. La chaîne de collines de Jamui, bien qu’étant une région de collines, abrite sept villages (à ce jour) sur des surfaces planes. La tradition orale affirme que ces villages étaient des lieux de halte pour les caravanes et les voyageurs correspondant à la description du terme  » Sannivesh  » mentionné dans l’Acharang Sutra.
ii. Comme discuté précédemment, le royaume du roi Siddharth, Kundpur était divisé en 2 parties – Brahmankundgram &Kshatriyakundgram. La chaîne de collines de Jamui est divisée par la rivière Bahuvara ; Une partie est connue sous le nom de Brahmankund (du côté est) et l’autre sous le nom de Kshatriyakund (du côté ouest) selon les traditions locales depuis des centaines d’années. Il y a aussi un endroit connu dans la partie inférieure de la colline, où le Seigneur Mahavir a pris Diksha, qui était connu comme Gnantkhandvan selon les écritures.

Ancien temple Diksha Kalyanak (actuellement en rénovation) à Gnatkhandvan – Kundghat

iii. La littérature Agam (Acharang Sutra, Avashyak Churni Kalpasutra, Bhagwati sutra) et Trishahstishalakapurush-charitra indique qu’après avoir pris Diksha, Lord Mahavir Swami a médité pendant 48 minutes et a ensuite immédiatement commencé son voyage Vihar pour atteindre Kurmargram dans la soirée (où il a fait face à son premier upsarg- empêché par Shakrendra). Après cela, il a visité Kollag (où il a rompu son jeûne de 2 jours) et Morak Sannivesh (où le Seigneur Mahavir a passé 15 jours de son premier chaturmas). Tous ces lieux ont été identifiés dans les environs de Kundghat (dans un rayon de 30 kilomètres). Kurmargram est maintenant connu sous le nom de Kumar (13 kilomètres de Kundghat) ; Kollag est maintenant connu sous le nom de Konag (18 kilomètres de Kumar ; 21 kilomètres de Kundghat) et Morak Sannivesh est maintenant connu sous le nom de Maura (28 kilomètres de Kundghat).

L’emplacement des villages visités par le Seigneur Mahavir après la Diksha de Kundghat

Note : Des tentatives ont également été faites par des historiens et des érudits pour identifier des endroits similaires près de Basukund (Vaishali) qui ont abouti à l’identification de Kaman Chapra comme Kurmargram (43 kilomètres de Basukund) et Kolhua comme Kollag (49 kilomètres de Kaman Chapra et 5 kilomètres de Basukund). Alors que l’emplacement de Morak Sannivesh n’a pas pu être identifié, il n’est pas non plus possible que le Seigneur Mahavir ait pu couvrir une distance de 43 kilomètres de Kundgram (Basukund) à Kurmargam (Kaman Chapra) en l’espace de quelques heures (comme le Seigneur Mahavir avait atteint Kurmargram dans la soirée du jour de diksha lui-même).
En outre, Kalpasutra indique qu’il y avait 4 villes qui étaient connues sous le nom de Kollag pendant les anciens âges. Elles étaient (1) Kollag près de Kshatriyakund (2) Kollag près de Vanijyagram, Vaishali (3) Kollag près de Rajgruhi et (4) Kollag près de Champa. (Les villes Kollag près de Rajgruhi et Champa n’ont pas encore été identifiées) Par conséquent, l’emplacement de Kolhua identifié comme Kollag par les historiens était la ville Kollag près de Vanijyagram, Vaishali et non celle près de Kshatriyakund.

L’emplacement des villagesvisités par le Seigneur Mahavir après la Diksha de Basukund

iv. La mère du Seigneur Mahavir, la reine Trishala, appartenait au clan Licchavi, qui gouvernait la région de Vaishali. Le roi Siddharth a établi une nouvelle ville pour son entourage de Licchavis (demoiselles d’honneur, serviteurs, etc.) près de Kshatriyakundgram. En temps voulu, la ville est devenue connue sous le nom de Lacchuar, qui se trouve à 6 kilomètres du lieu de naissance considéré par la secte Shwetambar.

Le temple jaïn Shwetambar à Lachhuar

v. Le Bhagvati Sutra et le Trishashtishalakapurush charitra indiquent qu’après Kevalgyan, le Seigneur Mahavir est arrivé trois fois au royaume de son lieu de naissance, c’est-à-dire Kundpur. À Brahmankundgram, il a donné la diksha à ses parents brahmanes, Rishabhdatt & Devananda et à Kshatriyakundgram, il a donné la diksha à son beau-fils, Jamali et sa fille, Priyadarshana. Lors de ces trois visites, des samavasarans ont été créés à trois endroits différents à Brahmankundgram et Kshatriyakundgram. Aujourd’hui, trois vallées montagneuses du village de Kundghat sont connues sous le nom de ‘चक्कणाणि’ (Chakkanani). Le mot ‘चक्कणाणि’, est dérivé de la langue Ardhamagadhi qui peut être expliquée comme – चक्क (chakra ; c’est-à-dire. Dharmachakra) + णाणि (gyani) ; Cela donne une hypothèse que le nom des collines était basé sur le fait qu’un ‘gyani’ (personne bien informée, c’est-à-dire le Seigneur Mahavir) qui avait établi le Dharmachakra (établissement du Dharma-Sangh) avait visité cet endroit.
vi. Acharya Hansasomsuri dans son Tirthmala composé au 15ème siècle de notre ère a déclaré que la distance entre le Janmasthan du Seigneur Mahavir et le Kakandi Tirth (lieu de naissance de Suvidhinath Bhagwan) était de 5 Kosa (soit 17 kilomètres). La distance de marche actuelle entre le Janmabhumi (comme le croient les Shwetambars) et Kakandi est de près de 16 kilomètres.
vii. Muni Saubhagyavijayji dans son Tirthmala composé au 17ème siècle AD a déclaré que Brahmankundgram et Kshatriyakundgram étaient situés au milieu des collines.
3. b. Evidences littéraires PAS en faveur de KUNDGHAT dans Jamui Hill Range, (près de Lachhuar)-
i. Il n’y a aucune référence dans les écritures que le lieu de naissance du Seigneur Mahavir était situé dans une région vallonnée ; Le lieu de naissance du Seigneur Mahavir, identifié par la secte Shwetambar, c’est-à-dire Kundghat est situé dans la chaîne de collines de Jamui.
ii. La plupart des textes jaïns situent le lieu de naissance du Seigneur Mahavir dans la région de Videha. Kundghat faisait partie de la région d’Anga et non de la région de Videha.
B. EVIDENCES ARCHÉOLOGIQUES
Alors que les évidences littéraires peuvent tout au plus, nous guider vers les faits ; ce sont les évidences archéologiques qui nous montrent les preuves tangibles. Ainsi, lors de ma prospection des trois lieux de naissance désignés, j’ai recueilli les preuves archéologiques suivantes :
1. Preuves archéologiques en faveur de VASOKUND/ BASUKUND dans le district de Vaishali –
i. Pendant les fouilles de David Spooner entreprises entre 1903-14, un sceau a été excavé de Vaishali qui avait une inscription – « Vaishalinaamkunde » (वैशालीनामकुण्डे) gravée dessus. Cela suggère que Kundgram faisait partie de Vaishali. Les fouilles ont également révélé les ruines du palais du gouverneur Chetak à Vaishali. Ces ruines sont situées à près de 5 kilomètres de Basukund et le stupa bouddhiste de Licchavi à Vaishali est également situé à environ 6 kilomètres de Basukund. Ces deux preuves suggèrent que Vaishali était gouverné par Chetak du clan Licchavi et soulève une probabilité que Kundpur était une banlieue, située à 5 kilomètres de Vaishali.

Sceau excavé deVaishali portant l’inscription – « Vaishalinaamkunde » (Source:Wikipedia)

ii. Dans un village nommé Bauna Pokhar, situé à environ 6 kilomètres de Basukund, une idole du Seigneur Mahavir a été trouvée dans un étang local. Bien que la population locale la fasse remonter à 2 500 ans, les historiens l’ont datée du 12e siècle de notre ère

Idole du Seigneur Mahavir swami extraite d’un étang à Bauna Pokhar, Vaishali

2. Preuves archéologiques EN faveur de KUNDALPUR à Badgaon, district de Nalanda-

i. Des fouilles effectuées à l’intérieur et à proximité des ruines de l’université de Nalanda, de nombreux artefacts et idoles jaïns ont été mis au jour. Certains d’entre eux ont été installés dans les temples jaïns de Nalanda, tandis que d’autres sont conservés dans les musées de Nalanda et de Rajgir.
3. Preuves archéologiques en faveur de KUNDGHAT dans la chaîne de collines de Jamui, (près de Lachhuar) –
i. Parmi les sept villages situés au sommet de la chaîne de collines de Jamui, l’un d’entre eux est connu sous le nom de Londhapani. Ce village abrite les ruines d’une grande structure palatiale, que l’on croit être le palais du roi Siddharth. Des fragments d’idoles Jain ont également été découverts dans ces ruines. Récemment, le ministre en chef Nitish Kumar a également ordonné une nouvelle série de fouilles pour une étude approfondie de la région.
ii. Le temple Janma Kalyanak de la secte Shwetambar abrite une ancienne idole du Seigneur Mahavir Swami connue sous le nom de « Jivit Swami », qui aurait été installée par son frère, Nandivardhan. Cependant, les historiens l’ont daté de l’ère Pala, c’est-à-dire autour du 10ème siècle de notre ère. Lors de la rénovation du temple, la datation des briques de la fondation a révélé qu’elles avaient plus de 2 500 ans. Il est intéressant de noter que le Parikar de l’idole présente des sculptures du roi Siddharth et de Nandivardhan (à gauche) et de Trishala (en posture de sommeil – représentant le moment de la naissance du Seigneur) à droite.

Ancienne idole de Mahavir Swami vénérée comme « Jivit Swami » à Kundghat par la secte Shwetambar

Gauche : Sculptures du roi Siddharth et de Nandivardhan sur un éléphant ; Droite : La reine Trishala (en position de sommeil) avec ses servantes

iii. D’autres idoles, conservées dans les temples Chyawan Kalyanak et Diksha Kalyanak à la base de la colline de Kundghat et dans le temple de Lachhuar datent également du 10ème siècle AD.

~~~~~
Comme indiqué ci-dessus, j’ai réservé mon opinion sur les preuves & faits susmentionnés ; Par conséquent, j’espère que les lecteurs auraient identifié le lieu de naissance du Seigneur Mahavir sur la base des preuves fournies. En cas d’erreurs / omissions dans ce writeup ou si certaines informations supplémentaires sont disponibles sur ce sujet, les lecteurs sont invités à envoyer leurs commentaires à [email protected]
Mail à [email protected] pour un PDF imprimable facile à lire.

1. Acharang Sutra – Traduction par Muni Deepratnasagar
2. Acharang Sutra (mool sahit anuvad)- Traduction par Prof. Ravjibhai Devraj
3. Kalpasutra – Traduction par Mahopadhyay Vinaysagar & Dr. Mukund Lath
4. Bhagvati Sutra – Traduction par Acharya Mahapragna
5. Bhagvati Saar par Gopaldas Jivabhai Patel
6. Sutrakrutang Sutra – Traduction par Muni Deepratnasagar
7. Tiloya Pannatti (Trilok Pragnapti) par Jadivasha – Traduction par Prof. A.N. Upadhye et Prof. Hiralal Jain
8. Trishashtishalakapurushcharitra par Acharya Hemchandra – Traduction par Sadhvi Dr. Surekhashriji
9. Les livres sacrés de l’Orient (Jain Sutras, partie 1 – Acharanga Sutra & Kalpasutra) – Par Hermann Jacobi
10. Lord Mahavira & his times par le Dr Kailash Chand Jain
11. Tirthmala par Sheth Anandji Kalyanji Pedhi
12. Shraman Bhagwan Mahavir ka Janma Sthan Kshatriyakund par Pandit Hirala Duggad Jain
13. Kshatriyakund par Muni Darshanvijayji (Triputi)
14. Lumière fraîche sur le lieu de naissance de Bhagavan Mahavira par le Dr Ajay Kumar Sinha – Jain Journal (1984)
15. Bhagwan Mahavir ka Janma Sthal – Ek punarvichar par le Dr Sagarmal Jain

.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.